Connexion

Identifiant :

Mot de passe :


Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !

Suivez nous !

Suivez nous sur les réseaux sociaux :

Nuage de Tags

2007 2008 2009 alimentaire anniversaire association aventures crohn crohnasse crohnique crohniquiens edito enfant famille hopital lacrohnique MICI Miciennes miciens MVV PAI rch régime stomie temoignage travail type témoignage vivre voyage

Qui est en ligne

22 Personne(s) en ligne (1 Personne(s) connectée(s) sur Articles)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 22

Plus ...

Sondages

Quels sujets vous semblent nécessaire de traiter, pour parler des MICI ?
Les traitements
Le Travail
La fatigue
La vie amoureuse
Les Lois et nos Droits
Les effets secondaires
Total des Votes : 116
Le sondage va fermer à 05/11/2020 18:48
Commentaires?
Articles > Témoignages > Le crohn à 20 ans

Le crohn à 20 ans

témoignage, vivre avec le crohn

Publié par Karine le 23-02-2006 20:30 (22146 lectures)
Page:
(1) 2 3 »

Témoignage d'Agnès
Le crohn à 20 ans

 

Tout commence en 2003, à la fin mars ...

J’ai alors 20 ans et suis en 1ere année d’études supérieures. Douleurs abdominales assez violentes, aller-retour aux toilettes interminables, fatigue persistante, sang et glaires dans les selles, faux besoins fréquents, douleurs articulaires légères dans les genoux ... voila le tableau, avec lequel je vais voir mon généraliste, le Docteur Ba....

Résultat de l’examen : "je pense que c’est une RCH, mais il faut faire une coloscopie rapidement".Il me fait la prescription, et je pars pour la clinique ...

On me prescrit le PEG (3 litres) et on m’explique bien comment il faut le prendre, ce qu’il va m’arriver en le prenant etc. Je rentre chez moi, et j’attends patiemment le jour de la colo. Le PEG, c’est un medoc degueu, j’en bois qu’un litre et demi au lieu de trois ... (Aïe ! pas sur la tête ...)

Avril 2003 : jour de la colo. L’infirmière me demande si j’ai bien bu les trois litres et si je suis bien a jeun ... je dis nan, j’ai pas tout bu ... bon alors, elle me dit qu’elle va voir avec le médecin, le Docteur Bl..., s’il fait la colo quand même ou pas ... finalement oui ... c’est parti, anesthésiste ? endormez vous !

Je me réveille dans une salle avec des gens autour, dans le même cas que moi, dans un lit sortant d’une salle de colo ... Une infirmière demande à mon voisin si ça va ; il répond en plaisantant : "ben je ne sais pas ce qu’il s’est passé, je dormais ; si ça se trouve, on a abusé de moi" ... je lui souris amicalement ... L’ambiance est bonne.

Quelques minutes plus tard, mon médecin vient me voir ; il m’explique que tout mon colon et mon rectum sont touchés. Comme les lésions sont importantes, je vais devoir rester un peu à la clinique avec eux ...

Je me sens vraiment faible, alors j’oublie facilement que je suis sensée être en cours, et que j’ai des partiels en mai-juin. Je me dis que je n’ai jamais été malade en 20 ans, et que ça ne doit pas être très grave, que je serai sortie d’ici à une semaine. En plus, c’est la première fois de ma vie que je vais à l’hôpital ; je suis toute excitée ... chouette ! Une nouvelle expérience ! Une infirmière entre dans ma chambre : « je vais vous poser une perfusion pour que l’on puisse mettre en place le traitement »... chouette, encore quelque chose de nouveau !! Commence alors le traitement par corticoïdes ; doses assez fortes je crois ...

Au bout d’une semaine, re-coloscopie pour voir l’évolution ; ça ne plait pas à mon gastro-enterologue. Il me dit : « on va vous transférer à l’hôpital de P... ; l’atteinte est sévère, ils ont plus l’habitude que nous, ils auront plus de moyens pour vous soigner ... Vous serez dans le service du Docteur V... c’est un ami. Bon, il est Corse, mais il est très gentil » plaisante-t-il... Je lui souris.

Donc, mi avril 2003 : arrivée à l’hôpital, ouh là : tout est plus grand ici, c’est plus agité aussi ... Mais tout le monde est très gentil. On garde le traitement par corticoïdes, une coloscopie est faite rapidement ; évolution favorable, je sors début juin ... une semaine après je reviens avec des douleurs abdominales violentes et 40 de fièvre. On me met un nouveau traitement en plus des corticoïdes : la ciclosporine ... nouveauté : le pousse seringue ! Et une surveillance chirurgicale est mise en place à cause du risque de perforation.

La situation s’améliore, je sors le 5 juillet 2003...

Page:
(1) 2 3 »

Tags: crohn   rch   temoignage   20 ans  


Naviguer à travers les articles
Article précédent CARPE DIEM !!! CANNABIS par Bob Article suivant
Notation 0.00/5
Notation: 0.0/5 (0 votes)
Les votes sont désactivés !
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.

Auteur Commentaire en débat
Symsym518
Posté le: 01/06/2009 12:42  Mis à jour: 01/06/2009 12:42
Débutant
Inscrit le: 01/06/2009
De:
Contributions: 12
 

Auteur Commentaire en débat
Mane
Posté le: 03/01/2010 20:56  Mis à jour: 03/01/2010 20:56
Débutant
Inscrit le: 02/01/2010
De:
Contributions: 4
 

Auteur Commentaire en débat
aliceteric
Posté le: 11/03/2010 13:14  Mis à jour: 11/03/2010 13:14
Débutant
Inscrit le: 04/03/2010
De: bron (69)
Contributions: 5
 

Auteur Commentaire en débat
yaya
Posté le: 30/01/2011 13:11  Mis à jour: 30/01/2011 13:11
Débutant
Inscrit le: 30/01/2011
De:
Contributions: 1
 

Recherche

Anniversaires

Pas d'anniversaires aujourd'hui.

Compteur

Bienvenue
cher visiteur
avatar
Il y a déjà :



visiteurs qui ont visité ce site

Vos Infos


United States
¶ IP : 3.226.248.180
¶ OS : *nix mpras
¶ Navigateur : 0
¶ Agent Utilisateur : ccbot/2.0 https://commoncrawl.org/faq/

Surveillance

En cours d'exécution - Dépistage
Le bloqueur de bot de spam a refusé 5121 tentatives d'accès lors des 60 derniers jours